Stanley Ho, le magnat des casinos, prend sa retraite

Stanley Ho Hung-sun
@ JEROME FAVRE/Bloomberg

Après Li Ka Shing, c’est au tour du magnat des casinos de Macao Stanley Ho, 96 ans, de tirer sa révérence en juin en cédant à sa fille les commandes de son empire SJM Holdings.

Connu comme le « parrain » des casinos macanais, Stanley Ho est l’artisan du spectaculaire essor de l’ancienne colonie portugaise, qui est devenue la capitale mondiale du jeu.

Stanley Ho a bâti sa fortune en obtenant le monopole de l’exploitation des casinos de Macao de 1962 jusqu’en 2002, date à laquelle le marché a été ouvert à la concurrence.

Mais il a aussi connu des revers. Avec la crise économique de 2008, Stanley Ho a perdu 89 % de sa fortune,  qui est passée de 9 milliards de dollars à 1 milliard de dollars. Il représente actuellement la 13eme fortune hongkongaise selon le magazine Forbes.

Le milliardaire partira à la retraite le 12 juin à l’issue de l’assemblée générale annuelle de SJM, tout en conservant le titre honorifique de « président émérite ».

Sa fille Daisy Ho deviendra PDG, selon le communiqué. Stanley Ho avait déjà cédé l’année dernière la présidence de son conglomérat Shun Tak Holdings à sa fille Pansy Ho.

Hong Kong étant « dirigée » par les grandes familles il est toujours intéressant de connaitre le Who’s Who local et de savoir comment les entreprises familiales sont structurées.

Le cas de Stanley Ho est particulièrement intéressant puisqu’il a eu 17 enfants de 4 femmes différentes (au passage, on apprend que la polygamie était légale à Hong Kong jusqu’en octobre 1971), dont une bonne moitié sont connus du public.

Si la milliardaire Pansy Ho est probablement la plus connue de tous, il ne faut pas oublier Lawrence Ho, qui dirige le groupe Melco International à Macao (qu’il développe actuellement au Japon) et Josie Ho, célèbre actrice et chanteuse hongkongaise.

Pour briller en société, voici l’arbre généalogique de la famille réalisé par le SCMP :

Stanley Ho arbre genealogique