Un pétrolier en flammes dans les eaux hongkongaises

Un pétrolier était en flammes mardi dans les eaux de Hong Kong, a annoncé la police, qui a fait état d’un mort dans cet accident.

Vingt-trois personnes ont pu être secourues après être tombées à l’eau ou s’y être jetées, a précisé un porte-parole de la police. Plusieurs d’entre elles souffrent de brûlures et deux autres membres d’équipage manquent toujours à l’appel.

La police hongkongaise a diffusé une photo du pétrolier en flammes, qui gîte dangereusement et d’où émane une épaisse colonne de fumée noire.

Une forte explosion

Le pétrolier s’appelle Aulac Fortune (d’après les photos) et il a explosé vers 11h30, au sud de l’île de Lamma, elle-même située au sud-ouest de l’île de Hong Kong.

Des habitants de Lamma ont expliqué que leurs fenêtres ont tremblé comme lors du passage d’un typhon. L’explosion a été ressentie jusqu’à Discovery Bay et Mui Wo, certains habitants se précipitant dehors par crainte d’un tremblement de terre.

Les autorités ont déployé des navires de la police, des pompiers et un hélicoptère.

L’incendie est maîtrisé

Les pompiers ont annoncé avoir maitrisé l’incendie à 15h42. Le navire reste sous étroite surveillance, à cause des fortes températures auxquelles a été exposée la coque.

Le site du département des Affaires maritimes de Hong Kong indique que le navire était arrivé la nuit dernière dans les eaux hongkongaises. C’est dans cette même zone, d’ailleurs, qu’en 2017, un porte-conteneurs s’était encastré dans un ilot.

Le site MarineTraffic.com présente le Aulac Fortune comme un pétrolier immatriculé au Vietnam et qui avait quitté lundi Dongguan, un port industriel du sud de la Chine.

Selon RTHK, l’explosion serait intervenue alors que le pétrolier était en train de se faire ravitaillé en carburant par une barge.

pétrolier Aulac Fortune
Le pétrolier Aulac Fortune une fois l’incendie maitrisé.

Qu’en est-il des risques de marée noire ?

Nous n’avons, à l’heure où nous publions l’article, aucune information relative à un quelconque risque de marée noire dans les eaux hongkongaises.

Selon le China Daily et le SCMP, le navire de 144 mètres de long, venait originellement de Singapour et aurait déchargé l’essentiel de sa cargaison de pétrole dans le port de Guangzhou (Canton). Ses cuves seraient donc vides.

Coincidence malheureuse, une importante pollution a eu lieu en ce début de semaine au terminal portuaire de Kwai Tsing, rapporte le site meretmarine.com.

Cette dernière aurait démarré lors du soutage du porte-conteneurs Maersk Gateshead, un navire immatriculé au Danemark. La pollution aurait débuté dans la nuit du 6 janvier alors que le souteur Carlung était amarré le long de son bord.

Maersk Gateshead
Le porte-conteneurs Maersk Gateshead.

Aucune précision n’a été donnée quant aux raisons de cette pollution, mais les opérations de nettoyage sont toujours en cours.