Le milliardaire Li Ka Shing annonce sa retraite

li ka shing portrait

Li Ka-Shing, l’homme le plus riche de Hong Kong, a annoncé vendredi, dans un communiqué, qu’il prenait sa retraite de la présidence de CK Hutchison Holdings.

Il figure actuellement au 23e rang des milliardaires mondiaux, avec une fortune évaluée par le magazine Forbes, en 2018, à 34,9 milliards de dollars (28 milliards d’euros).

L’homme d’affaires, qui aura 90 ans en juillet, devrait transmettre les rênes de son empire à son fils aîné Victor lors de l’assemblée générale qui se tiendra en Mai prochain.

Victor Li (à gauche sur la photo) a été enlevé en 1996 par le criminel Cheung Chi Keung, aussi connu sous le nom de “Big Spender”. Il fut relâché après le paiement d’un milliard de dollars en liquide. Cheung a été arrêté puis exécuté en Chine, en 1998.

Li Ka-shing Victor Li

Li Ka-Shing, connu sous le nom de “Superman” pour son sens des affaires, a bâti sa légende sur les rachats de société qu’il a réussi à développer.

L’homme d’affaires a commencé sa fortune dans les années 1950 grâce aux fleurs en plastique. En quelques années, l’homme d’affaires a conquis tout le marché chinois.

Mais c’est dans l’immobilier que Li Ka-shing est devenu incontournable. En 1967, alors que la Révolution culturelle chinoise entraîne un krach de l’immobilier, il investit dans une quarantaine de parcelles, anticipant l’arrivée d’investisseurs chinois en fuite.

L’étape suivante le conduit à changer d’échelle et à acquérir d’énormes actifs industriels et commerciaux appartenant aux Britanniques.

C’est ainsi qu’en 1979, avec ses premiers milliards, il rachète Hutchison Whampoa, la plus grosse holding de Hong Kong, qui a la main sur le commerce, le transport maritime et la plupart des installations portuaires de la colonie.

Hong Kong port

Li Ka-shing a ensuite diversifié ses investissements dans le pétrole au Canada, l’immobilier à Manhattan, la télévision en Asie, les télécommunications en Allemagne.

Une de ses plus belles affaires est la revente au groupe Mannesman de ses parts dans Orange pour 14 milliards de dollars, peu avant la chute de l’action.

Plus récemment, il a vendu ses parts dans le gratte-ciel hongkongais The Center (via son CK Asset holdings) pour la somme record de 40,2 milliards de dollars hongkongais.

Au total, on estime qu’en 2016, 270.000 personnes, réparties dans 50 pays, travaillaient dans les sociétés contrôlées par CK Hutchison Holdings !