Joshua Wong, Nathan Law et Alex Chow libérés en appel

Joshua Wong, Nathan Law et Alex Chow

Trois figures du mouvement prodémocratie de Hong Kong ont remporté mardi un appel contre leur condamnation à de la prison devant la plus haute juridiction du territoire.

Joshua Wong, Nathan Law et Alex Chow avaient été condamnés en août à des peines de six à huit mois de prison pour leur rôle dans un rassemblement le 26 septembre 2014.

Les manifestants avaient escaladé des barrières métalliques et étaient entrés dans Civic Square, une place située dans le batiment du gouvernement a Tamar.

Cette condamnation faisait suite à un appel du ministère public qui demandait des peines plus lourdes que celles décidées en première instance.

Ils avaient été libérés sous caution quelques semaines plus tard le temps de l’examen de leur pourvoi devant la Cour d’appel final, la plus haute juridiction hongkongaise.

Le juge a souligné que le trio avait écopé de peines “significativement plus lourdes” que les sentences généralement infligées dans les affaires de rassemblement illégal.

En prenant en compte l’idéalisme des prévenus, leur jeunesse et le fait que leur casier était vierge, le tribunal de première instance avait rendu un jugement approprié (en l’occurence des travaux d’intérêt général et du sursis), a estimé le juge Geoffrey Ma.

sortie du tribunal hong kong

En donnant raison aux militants, il a cependant estimé que les manifestants devaient être dissuadés de participer à des rassemblements illégaux accompagnés de violences.

“En vertu de ce jugement, d’autres militants pourront être enfermés”, a réagi Joshua Wong. “Ce n’est pas l’heure des félicitations ou des célébrations”.

Ce dernier pourrait d’ailleurs retourner rapidement derrière les barreaux : Il a été condamné à trois mois de prison pour ne pas avoir respecté une ordonnance judiciaire exigeant l’évacuation d’un campement érigé durant les manifestations.