Hong Kong est la ville la plus chère pour les expatriés

39 Conduit Road Hong Kong
@ SCMP

Devancée l’an dernier par Luanda, Hong Kong est de nouveau la ville où le coût de la vie pour les expatriés est le plus élevé, selon le baromètre annuel de Mercer.

L’enquête, réalisée en mars 2018 par le cabinet de conseil en ressources humaines, prend pour référence la ville de New York (13e cette année) et le dollar américain.

Plus de 200 métropoles sont comparées sur une série de critères, comme le coût du transport, de l’alimentation, de l’habillement, des loisirs, ou encore du logement.

Le palmarès 2018 est marqué par une forte présence des villes asiatiques dans le haut du classement. Derrière Hong Kong et Tokyo, Singapour (4e), Séoul (5e), Shanghai (7e) et Pékin (9e) se placent toutes dans le Top 10.

C’est à Londres que la place de cinéma est la plus chère, constate BFM TV. Le jean est, lui, plus onéreux à Moscou et c’est à Séoul qu’il faut débourser le plus pour un café.

Le hamburger est plus cher à Zurich que dans les autres métropoles tandis que c’est à Hong Kong qu’il faut dépenser le plus pour un litre d’essence. Mais c’est surtout les niveaux de loyers qui témoignent des disparités importantes entre les différentes villes.

A Hong Kong, où l’immobilier est en hausse pour le 25ème mois consécutif, un appartement T3 (3 pièces) non meublé en location coûte en moyenne 6.208 euros par mois contre 4.613 à New York, 3.508 à Londres et 2.600 à Paris.

L’étude Mercer est particulièrement suivie par les gouvernements et les entreprises qui la prennent en compte pour calculer les indemnités d’expatriation de leurs employés.