Les courses de lévriers prennent fin à Macao

Le cynodrome de Macao (un circuit dévolu aux courses de lévriers) a définitivement fermé ses portes le 21 juillet dernier, accusé de mauvais traitements sur les animaux.

Sa propriétaire n’est autre que la milliardaire Angela Leong, députée de Macao et quatrième épouse de Stanley Ho. Elle a fait fortune dans l’immobilier et elle est directrice de SJM Holdings, l’un des six opérateurs de casinos autorisés à Macao.

En depit de ce statut enviable, le gouvernement macanais lui a ordonné, en 2016, de fermer cet établissement, situé au nord de l’ile de Macao.

Remontant à 1931, le Macau (Yat Yuen) Canidrome était depuis longtemps la cible de critiques des groupes de défense des animaux, qui affirmaient que les lévriers étaient traités avec cruauté et parfois mis à mort après une série de défaites.

Le Canidrome Club, était jusqu’à sa fermeture la seule piste de courses de chiens autorisée en Asie, à raison de 12 courses journalières, cinq jours par semaine.

Lévriers Macao
@ Chan Long-hei

Le principe de ces courses est le suivant : six lévriers enfermés dans leur box de départ, chacun revêtu d’une casaque aux couleurs de son propriétaire, s’élancent – au signal de la cloche et à l’ouverture du box – à la poursuite d’un lapin ou d’un lièvre mécanique. Vainqueur, le premier arrivé, au terme des 800 m de piste.

En 2016, quelque 70 chiens sont morts ou ont été tués en raison de blessures ou de sous-performances, selon Anima, une association macanaise de protection animale.

La réalité est probablement plus sordide : aucun lévrier n’est jamais ressortir vivant de ce centre. Tous les chiens en fin de carrière étaient euthanasiés (ou vendus en Chine pour y être mangés), en l’absence de « maison de retraite » pour canidés.

Angela Leong On Kei
@ Macau News

La semaine dernière, le gouvernement avait accusé l’entreprise Yat Yuen d’Angela Leong d’avoir pris du retard pour trouver un accueil aux chiens et l’a menacée de sanctions.

Finalement, le gouvernement a décidé de prendre lui-même en charge les animaux avec l’aide d’associations. Les 533 lévriers seraient dans un « état de santé normal ».

Angela Leong, qui a toujours nié les accusations de mauvais traitement ne devrait pas tout perdre dans l’affaire. Non seulement les courses de chiens n’étaient plus populaires à Macao, mais désormais, il y a un joli terrain à bâtir en plein centre-ville.