Eddie Chu, interdit de se présenter à une élection locale

Eddie Chu
@ Sam Tsang

Eddie Chu, un député démocrate hongkongais a été interdit de se présenter à une élection locale après avoir été accusé de soutenir l’indépendance de Hong Kong.

Ce député du Legco est la première personne à être empêchée de se présenter à une élection locale, en l’occurrence pour représenter le village de Yuen Kong Sun Tsuen.

Eddie Chu défend l’autodétermination de Hong Kong (Hong Kong serait libre de choisir son sort) mais soutient qu’il n’a jamais prôné son divorce d’avec la Chine.

La décision de l’empêcher de se présenter au scrutin de dimanche illustre d’après lui une politique digne de la révolution culturelle aux termes de laquelle tout un chacun doit agir comme une « police de la pensée ».

« Non seulement personne à Hong Kong ne peut prôner l’indépendance, mais en plus, si l’on ne s’oppose pas au droit d’autrui de la prôner, on voit ses propres droits politiques être anéantis », a ajouté M. Chu.

Dans une lettre, les autorités électorales ont expliqué à M. Chu que ses vues « pourraient être perçues comme confirmant implicitement qu’il soutient l’idée que l’indépendance pourrait être une option pour le peuple de Hong Kong ».

Le président chinois Xi Jinping avait prévenu l’année dernière en visitant Hong Kong que toute menace contre la souveraineté de la Chine était absolument inadmissible.

En 2016, Pékin avait obtenu la disqualification de six députés qui avaient volontairement écorché leur prestation de serment.

Certains étaient des vétérans du combat pour la démocratie à Hong Kong, d’autres des membres d’une mouvance radicale demandant l’indépendance née sur les cendres de l’échec du mouvement prodémocratie de 2014.

Depuis, d’autres militants ont été empêchés de se présenter aux législatives.

Le gouvernement hongkongais avait démenti dimanche toute censure politique, ajoutant qu’il soutenait la décision d’empêcher M. Chu de se présenter.