PARTAGER
distributeur automatique de crabes vivants

Les habitants de Shanghai vont désormais pouvoir acheter des crabes vivants, dans des distributeurs automatiques spécialement conçus par le géant du net Alibaba.

Les spécimens proposés ici sont des crabes poilus, distribués en partenariat avec Yiguo, l’un des principaux partenaires d’Alibaba, pour la vente de produits frais en ligne.

Le concept existe déjà depuis plusieurs années comme vous pouvez le voir ci-dessous

Le petit crabe poilu (en chinois dàzhá xiè / 大閘蟹), est environ deux fois moins grand qu’un tourteau. On le pêche en septembre et octobre dans les estuaires asiatiques. La région la plus réputée pour le crabe poilu est le Jiangsu, pas loin de Shanghai.

Ce nouveau type de distributeur est bourré de technologies : il recrée l’environnement naturel des crabes en contrôlant le niveau d’humidité et la température, pour les maintenir vivants dans un état proche de l’hibernation à l’intérieur de la machine.

Si l’idée même d’un distributeur automatique d’êtres vivants vous parait glauque, ce n’est peut-être pas aussi cruel au final que de les attacher et de les empiler dans les vitrines des magasins et des restaurants (d’ailleurs la saison des crabes approche à Hong Kong !)

Crabes poilus Hong Kong

Les crabes, qui pèsent environ 120 grammes, sont vendus 15 yuans, soit deux moins cher que sur un marché traditionnel. L’inconvénient c’est que le crabe peut être mort d’ennui et les conditions de remboursement ne sont pas précisées.

Alibaba, via sa plateforme Tmall, avait déjà remis au gout du jour il y a quelques mois, le concept des Machines attrape-peluche en remplaçant les peluches, par des crabes.

Nous n’avons pas de photos mais le concept existe déjà au Japon, et là, comme vous pouvez le constater sur les vidéos ci-dessous, on touche vraiment le fond.

Mais que les défenseurs des animaux se rassurent, les crustacés sont vengés ! Les crabes sont péchés dans des estuaires situés dans des zones industrielles et résistent fort bien à la pollution, si bien que ceux qui se retrouvent dans nos assiettes sont gorgés de polluants.

Mais si l’envie vous prend quand même d’en déguster, lisez le récit qu’ont fait ces deux passionnés de gastronomie de leur dégustation de crabes lors de leur escale à Hong Kong.

distributeur automatique de crabes