Il y a 1,37 million de pauvres à Hong Kong

Plus de 1,37 million de personnes vivent sous le seuil de pauvreté à Hong Kong, bataillant pour survivre avec moins de 4 000 dollars (446 €) par mois selon un rapport.

En 2017, 25 000 pauvres de plus ont été enregistrés par rapport à 2016, dans un territoire ouu la croissance est relativement élevée (+3,8% en 2018 selon le FT).

Les chiffres ont été rendus publics le 19 novembre. Il en ressort que 20% de la population est pauvre. Il s’agit du niveau le plus élevé de ces sept dernières années.

Comment mesurer la pauvreté ?

À Hong Kong, un individu est considéré comme pauvre quand ses revenus mensuels (hors aides du gouvernement) sont inférieurs à 50 % du revenu médian.

Dans le détail cela signifie que l’on est pauvre lorsqu’on gagne moins de 4.000 $ par mois (446 euros). Pour un foyer de deux personnes, la barre est fixée à 9.000 $ (1.000 €) et pour trois personnes le seuil de pauvreté est de 15.000 $ (1.670 €).

Mais une fois que sont prises en compte les aides versées par les pouvoirs publics, le taux de pauvreté est ramené à 14,7 %, soit 1 million de hongkongais.

Le nombre d’enfants pauvres est en augmentation

Le rapport révèle que, même avec les aides sociales, 17,5% des enfants hongkongais vivent dans la pauvreté, soit une augmentation de 0,3% par rapport à 2016.

Parallèlement, la pauvreté a diminué chez les personnes âgées. Le taux de pauvreté sur cette tranche d’âge est désormais revenu au niveau de 2013, soit 30,5%.

Comparaison avec la France et l’Europe

Les pays européens mesurent également la pauvreté monétaire de manière relative alors que d’autres pays (comme les États-Unis ou l’Australie) ont une approche absolue.

En France, le seuil de 60 % de la médiane a été choisi car il permet les comparaisons internationales. Il n’en fait pas moins débat et l’écart entre les seuils de 50 (855 €) et 60 % (1 026 €) montre bien la difficulté.

Le taux de pauvreté varie presque du simple au double selon que l’on utilise la première ou la seconde définition : respectivement 7,8 % et 14,1 %.

La proportion des personnes pauvres dans la population est donc a peu près la même à Hong Kong qu’en France. Mais si on adopte une approche absolue, alors les pauvres hongkongais sont bien plus pauvres que les français (855 € vs 446 €).