Charles Aznavour Hong Kong
Claude Guillemet

L’immense Charles Aznavour, monument de la chanson française, est décédé ce lundi 1er octobre à l’âge de 94 ans, dans son domicile du sud de la France.

Pour réussir à toucher son public, Charles Aznavour voyageait beaucoup. « J’ai chanté dans 110 pays. Certains même ont disparu depuis  » expliquait-il en 2016, dans une interview au JDD. Et Hong Kong (et Macao) ne font pas exception.

Grace à une photo prise en 1975 par Claude Guillemet, lors d’une rencontre inopinée avec le chanteur, on découvre Charles Aznavour en compagnie de Patachou (elle l’avait engagé dans son cabaret de Montmartre en 1952) déambulant sur le marché de Pottinger Street.

Mais l’histoire entre le dernier géant de la chanson française et notre ville ne se résume pas qu’à un après-midi shopping à Central, comme vous allez le découvrir.

Au cours de sa carrière, Charles Aznavour aura écrit plus de 1300 chansons et enregistré plus de 1400, chanté en huit langues et vendu plus de 180 millions d’enregistrements.

Et parmi toutes ses chansons, une a particulièrement retenu notre attention : saviez-vous qu‘Emmenez-moi est directement inspirée du Hong Kong des années 60 ?

En voyage à Macao, Aznavour regarde de pauvres gens entassés sur le ferry et se dit que « la misère serait moins pénible au soleil ». Il couche ses mots sur un carnet de notes qu’il perd peu après. Heureusement, Charles a une excellente mémoire.

Comme le rapporte Le Monde, C’est son beau-frère, Georges Garvarentz qui, ensuite, composera la musique et rédigera en 1967 ce texte qui parle d’exil et de misère.

Charles Aznavour la déclinera aussi en anglais en 1978, sous le titre Take me Along. Elle est l’un des titres qui explique le si grand succès du chanteur aux Etats-Unis, ce qui lui vaudra notamment une étoile sur le célèbre Walk of Fame de Los Angeles.