Peut-on sauver ce Banyan Tree plus que centenaire ?

Le gouvernement hongkongais a demandé ce matin au groupe CK Asset Holdings – qui dispose d’un bail de 50 ans pour exploiter le site 1881 Heritage à Tsim Sha Tsui – de tout faire pour sauver ce Banyan tree déraciné lors du passage du typhon Mangkhut.

Le banian – en français – aussi appelé figuier des pagodes, ou ficus religiosa est un arbre qui peut atteindre 30 m de haut, et plusieurs centaines de mètres de circonférence.

Ce n’est, certes, qu’un arbre parmi les 15.000 arrachés ou abimés dimanche dernier à Hong Kong, par le typhon Mangkhut, mais celui-ci a une histoire bien particulière.

Ce banian domine, en effet, depuis plus de 100 ans cette colline ou fut construit, en 1884, ce qu’était à l’origine, le siège de la Police maritime (à gauche sur la photo ci-dessous).

TST 1930
Tsim Sha Tsui en 1930 – Wikipedia

Il a été restauré en 2009 et transformé en un centre commercial haut de gamme, plus communément appelé 1881 Heritage, dans lequel vous trouverez principalement des magasins de montres de luxe (parce qu’on en manquait) ainsi qu’un hôtel.

Toujours est-il que l’arbre en question a survécu à la rénovation du site (conduite entre 2007 et 2009, certains s’en souviennent peut-être), durant laquelle il avait été transplanté dans ce cylindre que vous voyez-ci-dessous, sur la photo du chantier.

Rénovation du siège de la Police maritime à Tsim Sha Tsui
Rénovation du siège de la Police maritime à Tsim Sha Tsui / Visions2200

Depuis mercredi et la visite des inspecteurs du Lands Department, les racines de ce Banyan Tree sont protégées du soleil dans des tissus et régulièrement aspergées d’eau.

Néanmoins, CK Asset Holdings semblerait vouloir s’en débarrasser au plus vite, en invoquant des raisons de sécurité, malgré la pression du gouvernement.

Et il en a le droit. Car si théoriquement, le contrat qui lie l’Etat au développeur implique que ce dernier se doit de conserver les quatre banians que vous voyez sur la photo, il existe une clause pour les couper s’ils menacent la sécurité des passants.

D’après Jim Chi-yung, un expert qui a travaillé sur le chantier du 1881 Heritage, les racines sont en bon état et l’arbre pourrait survivre s’il est replanté dans les prochains jours (pas sûr néanmoins que ces deux grandes journées ensoleillées lui ait fait du bien).

arbre arraché Tsim Sha Tsui
Xiaomei Chen / SCMP

Il note cependant que l’arbre a perdu ses racines les plus longues – qui ont été coupées lors de la rénovation du site. Seules quelques petites racines ont repoussé depuis. Le Banian n’est donc plus suffisamment ancré au sol, le rendant vulnérable aux typhons.

De son côté, la Conservancy Association – une organisation non-gouvernementale pour la protection du patrimoine naturel et culturel – estime que l’état de cet arbre s’est dégradé depuis 2010 : il a perdu beaucoup de son feuillage.

Last but not least, selon le South China Morning Post, ce Banian n’est pas inscrit à l’inventaire des « Old and Valuable Trees ». Son sauvetage s’annonce donc difficile.

1881 Heritage

Après tout, qu’attendre d’un développeur immobilier fondé par Li Ka-shing et basé aux iles Caïmans ? Qu’il respecte ses engagements et rejoigne le groupe Écologie Les Verts ? 🙂