La militante pro-démocratie Agnes Chow est inéligible

Agnes Chow Demosisto

La candidature d’Agnes Chow, une des figures de proue de la Révolte des Parapluies en 2014, vient d’etre rejetée parce qu’elle soutient l’auto-détermination de Hong Kong.

Cette décision du gouvernement survient dans un climat de craintes accrues pour le débat politique à Hong Kong, après l’emprisonnement de militants pro-démocratie.

Venu célébrer le 20e anniversaire de la rétrocession, Xi Jinping avait mis les choses au clair et lancé en juillet 2017 une sévère mise en garde à la mouvance pro-démocratie.

Des militants pro-indépendantistes avaient auparavant déjà été déclarés inéligibles mais c’est la première fois qu’une telle interdiction frappe une activiste plus modérée.

Elle espérait se présenter aux élections prévues en mars suite à l’invalidation de six députés qui avaient prononcé des discours protestataires en prêtant serment en 2016.

Agnes Chow

“Une auto-détermination ou un changement par référendum du système de la R.A.S. de Hong Kong qui comprendrait le choix de l’indépendance contrevient au statut légal et constitutionnel de la région administrative spéciale”, a ajouté le gouvernement.

Le gouvernement a également estimé que quiconque “se fait l’avocat ou promeut” l’auto-détermination ou l’indépendance ne peut défendre la loi fondamentale de la ville.

Demosisto, parti politique auquel appartient Agnes Chow, a “fermement condamné” cette décision qualifiée de politique, estimant dans un communiqué que “la motivation du gouvernement est d’éliminer l’espoir de toute une génération de jeunes gens”.

Demosisto, co-fondé par Joshua Wong, ne milite pas pour l’indépendance mais réclame l’auto-détermination avec un référendum à Hong Kong.