L’action Tencent (Wechat) multipliée par 300 en 11 ans

tencent

Aidée par les dysfonctionnements de WhatsApp en Chine, l’action du chinois Tencent, propriétaire de WeChat, a atteint un record cette semaine à la Bourse de Hong Kong.

Depuis plusieurs jours, alors que se prépare un important congrès du Parti communiste chinois, la censure bloquerait systématiquement toutes les photographies de Liu Xiaobo sur les réseaux sociaux nationaux tels que Wechat, selon le journal Le Monde.

WhatsApp utilise un système de chiffrement de Wechat, dit « de bout en bout », qui empêche de consulter le contenu des messages échangés – et donc de les censurer.

Plutôt que de bloquer WhatsApp, le gouvernement chnois a eu recours à une technique plus subtile : le « grand firewall » semble bloquer uniquement les messages transférés par les serveurs de contenus multimédias (voix, images, etc.), et laisser fonctionner normalement les serveurs transmettant les messages texte.

Or meme si les messages texte restent opérationnels, ce n’est pas l’utilisation la plus courante qu’en font les Chinois. Rebutés, par la lourdeur de taper un à un chaque caractère, ils préfèrent envoyer des messages vocaux et vidéos.

De quoi, donc, inciter la minorité d’utilisateurs à se tourner vers WeChat, propriété de Tencent, déjà utilisé par la moitié des Chinois. D’où le bond en bourse. CQFD! 

WhatsApp est le seul service de Facebook fonctionnant en Chine continentale. Facebook est bloqué dans le pays depuis 2009, et Instagram depuis 2014.

Mercredi, le titre de Tencent, dans le Top 10 des capitalisations mondiales, a gagné près de 4% avant de faire une poussée historique, jeudi en séance, à 300 dollars de Hong Kong avant de succomber à quelques prises de bénéfices.

Tencent, qui a racheté l’an dernier le studio de jeux vidéo finlandais Supercell, créateur de Clash of Clans, avait été introduit en Bourse en avril 2006 à moins de 1 dollar de Hong Kong. Sa trajectoire boursière est fulgurante, exponentielle même.

L’action valait 3 dollars en avril 2006, 30 dollars en juillet 2010, elle en vaut maintenant 300. Sa capitalisation est aujourd’hui de 360 milliards de dollars américains.

Fort de ce succès, Tencent projette également de coter à Hong Kong sa plateforme de livres numériques, une introduction boursière évaluée à 500 millions de dollars.

Tencent pèse en Bourse 40 milliards de plus que JP Morgan, la plus grosse banque du monde, mais reste à un peu plus de 100 milliards de Facebook…